Page 1 sur 1

Salaire et embauche au mérite

MessagePosté: 08 Déc 2019, 12:34
de xavier29
Salut à tous,

Voilà c'est dans les cartons, le chef d'établissement pourra nous embaucher ou pas, et faire varier nos rémunérations si nous sommes méritant.
Quel "progrès" ! Nos chefs sont si bien formés à la gestion des ressources humaines et si impartiaux :x .

"Quelle revalorisation ?

Mais comment compte-il revaloriser ? "C'est un travail très technique", explique le ministre qui parle "d'étaler cela dans le temps". Il maintient l'idée de contreparties qu'E Macron a annoncées à Rodez en octobre. Pour JM BLanquer, la réforme "est l'occasion de réflexions approfondies sur l'amélioration de notre gestion des ressources humaines... On doit avoir un parcours plus personnalisé de chaque professeur". C'est justement ce que permet la loi de transformation de la fonction publique qui va permettre aux chefs immédiats d'embaucher ou non et de faire varier les rémunérations. Evidemment cette idée contredit ce que le ministre a dit plus haut sur la revalorisation. JM BLanquer envisage non une hausse générale des salaires mais de pouvoir verser des primes ou IMP aux enseignants reconnus "méritants" par les IEN ou les chefs d'établissement. Il y voit "une très belle opportunité de progrès". Mais il est possible que le progrès des uns soit la régression des autres.
"

http://www.cafepedagogique.net/lexpress ... 81237.aspx

Re: Salaire et embauche au mérite

MessagePosté: 09 Déc 2019, 11:13
de taumataroa
Merci pour ce lien. Nous avons bien compris le terme de "reconnus méritants" dans l'idée de nos dirigeants. On nous a fait déjà le coup avec le PPCR, la HC et la classe exceptionnelle. Une enveloppe à distribuer à 5 % des profs (alors même que 95 % d'entre nous sommes méritants), et pour les autres des cacahuètes !

Re: Salaire et embauche au mérite

MessagePosté: 09 Déc 2019, 11:55
de physix
C'est marrant que cette "constante macabre" qui nous est reprochée, nous est appliquée sans aucun problème.