Pédagogie de la découverte

Sur les différentes pratiques pédagogiques et les documents généraux, les évaluations, la didactique, l'épistémologie... Tout ce qui est disciplinaire mais non lié à un niveau donné.

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede xavier29 » 22 Mai 2018, 09:34

Oui c'est ce que j'appelle le drill, ça permet de développer des automatismes bien utiles pour gagner du temps.
Je l'utilise pour des besoins très ciblés (par exemple pour l'utilisation des relations, pour les conversions), avec modération parce que pour une réelle maîtrise du savoir l'acquisition d'une mosaïque de connaissances ou de procédures ne suffit pas. Je préfère qu'ils retiennent moins mais qu'ils sachent bien l'utiliser dans des tâches complexes (et développent des compétences acquises sur le long terme), plutôt qu'ils retiennent plein de choses sans être capables de les mettre en oeuvre dès qu'on s'éloigne des tâches basiques (et qu'ils oublieront tôt ou tard).
xavier29
 
Messages: 504
Inscription: 18 Mar 2015, 04:05
Académie: Non précisée
Poste: Enseignant en Collège

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede mistinguette » 22 Mai 2018, 10:17

Ce qui est curieux c'est l'opposition qui est faite entre connaissances et utilisation de la connaissance. Schématiquement je comprends que
pour toi il faut exploiter -> pour ancrer,
là ou moi je dirai pultôt connaitre ->réexploiter -> ancrer
Dans les classes de collège, sans parler de connaissances très poussées, il me semble que la maitrise du vocabulaire est un ancrage majeur
mistinguette
 
Messages: 554
Inscription: 01 Mar 2011, 23:22
Académie: GRE
Poste: Enseignant en Collège

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede freche » 23 Mai 2018, 10:54

Il y a un mooc très intéressant sur ce sujet "apprendre et enseigner avec les sciences cognitives" https://www.fun-mooc.fr/cours/#search?q ... e=1&rpp=50
Je l'ai suivi lors de la dernière session et j'ai fait quelques modifications dans ma façon d'enseigner qui ont été efficaces, notamment sur la mémorisation pour les élèves les plus en difficulté (fiche mémorisation travaillée en classe entre autre)
Frédérique
http://salleseize.blogspot.com/
Ma chaine youtube, avec des vidéos pédagogiques
https://www.youtube.com/channel/UCDbcXai38hPFhsy8Y0ebtbg
freche
 
Messages: 345
Inscription: 20 Juin 2010, 10:32
Localisation: Compiègne
Académie: Amiens
Poste: Enseignant en Collège

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede mary22 » 29 Mai 2018, 10:30

C'est vraiment intéressant comme discussion et l'article partagé est aussi très intéressant. J'ai, pour ma part, pas mal de questions sur la manière d'enseigner la physique et la chimie que j'ai apprise à l'ancienne, en mode magistral. Je me suis demandée s'il n'allait pas y avoir un creux entre la manière d'aborder les sciences avant le bac et après le bac. Je m'explique, j'ai l'impression qu'au collège et au lycée, on enlève le côté magistral des équations et de l'apprentissage frontal. En CPGE, je n'ai pas l'impression que la pédagogie ait changé depuis mon passage, c'est toujours une pédagogie en formes de cours magistraux + applications en TDs.

Du coup, j'aime beaucoup l'idée de pédagogie de la découverte mais j'ai l'impression que l'écart se creuse de plus en plus entre la terminale et la PCSI ? Est-ce une idée reçue?
mary22
 
Messages: 6
Inscription: 28 Mai 2018, 11:19
Académie: académie de Lille
Poste: Enseignant en Collège/Lycée

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede Anakin » 29 Mai 2018, 21:43

mary22 a écrit:Je me suis demandée s'il n'allait pas y avoir un creux entre la manière d'aborder les sciences avant le bac et après le bac


Ce n'est plus un creux, mais un gouffre.

mary22 a écrit:En CPGE, je n'ai pas l'impression que la pédagogie ait changé depuis mon passage, c'est toujours une pédagogie en formes de cours magistraux + applications en TDs.


L'enseignement en CPGE reste compartimenté en cours/TD/TP en effet. Rien de plus normal. Ce n'est pas parce que les CPGE se trouvent dans les lycées qu'on a à voir avec le secondaire. Bien au contraire, il vaut mieux comparer l'enseignement en prépa avec l'enseignement supérieur en général, et celui de l'université en particulier.

Toutefois, il ne faut pas imaginer que tout soit figé en prépa. Les approches documentaires sont au programme et les résolutions de problème doivent être enseignées (elles sont d'ailleurs posées au concours). De plus, il y a toujours les TIPE.

mary22 a écrit:j'ai l'impression que l'écart se creuse de plus en plus entre la terminale et la PCSI


Depuis la réforme de 2012 qui fait suite à celle du lycée, les programmes ont été adaptés et le niveau rabaissé pour faire face aux nouveaux bacheliers. Ces derniers sont en grande difficulté face aux mathématiques en cours de mathématiques mais aussi en physique. Ils ne maitrisent à peu près aucun domaine de la physique ou confondent toutes les notions.
Mais il n'y a pas que les prépas qui se plaignent : les professeurs d'université sont atterrés par la qualité des étudiants de L1 actuels. Et la brusque chute de niveau s'est parfaitement fait ressentir en 2012.

Bon j'arrête là, je vais passer pour un vieux nostalgique alors que je ne suis pas encore dans la trentaine...
Anakin
 
Messages: 22
Inscription: 23 Mai 2011, 22:50
Localisation: Paris
Académie: Paris
Poste: Enseignant en Classes préparatoires

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede physix » 29 Mai 2018, 21:58

Anakin a écrit:Depuis la réforme de 2012 qui fait suite à celle du lycée, les programmes ont été adaptés et le niveau rabaissé pour faire face aux nouveaux bacheliers. Ces derniers sont en grande difficulté face aux mathématiques en cours de mathématiques mais aussi en physique. Ils ne maitrisent à peu près aucun domaine de la physique ou confondent toutes les notions.
Mais il n'y a pas que les prépas qui se plaignent : les professeurs d'université sont atterrés par la qualité des étudiants de L1 actuels. Et la brusque chute de niveau s'est parfaitement fait ressentir en 2012.

Pas grave c'est juste l'avenir de notre société qui se joue...
Perte de la 4ème "Aide et soutien" - Perte de la 3ème d'insertion - Perte de la ZEP - Perte des groupes
physix
 
Messages: 645
Inscription: 09 Jan 2011, 11:41
Académie: Grenoble
Poste: Enseignant en Collège

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede mary22 » 30 Mai 2018, 09:16

Anakin a écrit:Depuis la réforme de 2012 qui fait suite à celle du lycée, les programmes ont été adaptés et le niveau rabaissé pour faire face aux nouveaux bacheliers. Ces derniers sont en grande difficulté face aux mathématiques en cours de mathématiques mais aussi en physique. Ils ne maitrisent à peu près aucun domaine de la physique ou confondent toutes les notions.
Mais il n'y a pas que les prépas qui se plaignent : les professeurs d'université sont atterrés par la qualité des étudiants de L1 actuels. Et la brusque chute de niveau s'est parfaitement fait ressentir en 2012.


Je n'ai même pas la trentaine mais j'avais été étonnée lors de mes révisions pour l'agrégation et le CAPES de voir la différence entre ce que j'avais vu en tant qu'élève (je me rappelle de Biot et Savart en prépa ou de l'électromagnétisme qui m'avait passionné en lycée). Je m'étais dite que les changements étaient là pour intégrer la physique quantique. Et finalement, je me demande si le souci n'est pas dans la cohérence de l'enseignement de la physique.

physix a écrit: Pas grave c'est juste l'avenir de notre société qui se joue...
sans trop tomber dans le côté nostalgique, j'avoue avoir peur parfois du niveau des élèves, je n'ai pas assez de recul par contre pour pouvoir correctement juger et voir ce qu'il se passe. Est-ce que les ingénieurs de 2017 sont "moins bons" à cause de la réforme de 2012? Comment essayer d'avoir à la fois des élèves actifs mais aussi des élèves qui ont suffisamment de connaissances pour résoudre des problèmes complexes et qui gardent l'esprit critique? C'est vraiment des questions intéressantes selon moi.
mary22
 
Messages: 6
Inscription: 28 Mai 2018, 11:19
Académie: académie de Lille
Poste: Enseignant en Collège/Lycée

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede yohm » 30 Mai 2018, 13:36

Je ne suis pas d'accord avec ce constat de chute de niveau.
On demande autre chose.

Quand j'ai passé le bac, c'était presque le même sujet d'une année à l'autre, fallait juste bien bachoter les exos type et c'était réglé.
Aujourd'hui, les sujets sont plus originaux, on exige une plus grande compréhension des notions (et moins une application). On voit plus de choses en allant moins loin. Bref, on demande une plus grande culture scientifique pour moins développer les modèles. Perso, ça me va.

Ce qui ne me va pas, ce sont pas, ce sont les programmes de collège que je trouve trop théorique et calculatoire (et d'ailleurs, vous qui pensez que le niveau baisse, vous en pensez quoi des programmes de collège ?)

Pour moi, le problème de l'école, c'est le problème du sens. Je veux dire que ce que l'on fait manque de sens. Même les activités les plus concrètes.
Ok, je peux identifier une eau minérale en faisant des tests de détection d'ions. Mais à quoi ça va me servir ? j'ai des étiquettes sur mes bouteilles et je n'ai pas de détecteur d'ions chez moi.
Ok, je peux calculer ma consommation électrique, mais EDF le fait pour moi ! Ils savent ce qu'ils font ! Pourquoi je m'embeterais à refaire ces calculs ?

Les réponses sont simples au final: être libre ou faire preuve d'un esprit critique l'information.
Mais encore faut-il qu'on les laisse critiquer ou être libre. Et comme on ne le fait pas, ce discours n'a plus de sens et l'enseignement de notre matière aussi.
yohm
 
Messages: 138
Inscription: 06 Jan 2018, 21:32
Académie: Rennes
Poste: Enseignant en Collège/Lycée

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede mary22 » 30 Mai 2018, 14:49

Justement, je n'ai jamais parlé de baisse de niveau n'ayant pas assez de recul sur les 30 dernières années de programme de physique. D'où mes guillemets, mon interrogation et mes questionnements quant au changement des programmes et à la pédagogie changeante.

Pour te répondre, ce qui m'inquiète, ce n'est pas que l'on apprenne plus de manière brutale, les formules que l'on applique dans des cas types. La physique et la chimie comme la biologie et la médecine sont des sciences expérimentales qui cherchent à comprendre et à prévoir le monde qui nous entourent pour des applications différentes. Ce que je pointais du doigt était la différence de pédagogie et le fait que les programmes universitaires sont restés en mode " cours + TDs + TPs ". Je me posais juste la question de comment on passe de l'un à l'autre d'où le questionnement sur la cohérence de l'enseignement de la physique.

Je pourrais être de mauvaise foi et arguer que les mathématiques n'ont aucun raison d'être enseigné puisque Matlab et les calculatrices existent,... Le sens de l'apprentissage de la physique me semble plus profond qu'un apprentissage d'équations, l'esprit critique, la démarche scientifique, la notion d'incertitudes et d'erreur, le choix d'une méthode, ce sont des choses qui me semblent essentielles pour des personnes qui vont être amenées à faire des choix dans leurs vies, d'autant que le réchauffement climatique risque d'accélérer le mouvement.

Tu pourras me dire que pas mal de personnes vivent très bien sans aucune connaissance d'optique ondulatoire et je suis d'accord avec toi. Ici, je parlais du cas précis où des élèves vont aller en CPGE, veulent devenir ingénieur ou enseignant-chercheur et comme la méthode me parait très différente, j'appréhende simplement la transition et me pose la question de la pédagogie, des méthodes pour arriver à enseigner une matière que j'estime fondamentale pour appréhender la CPGE ou la PACES.
mary22
 
Messages: 6
Inscription: 28 Mai 2018, 11:19
Académie: académie de Lille
Poste: Enseignant en Collège/Lycée

Re: Pédagogie de la découverte

Messagede physix » 30 Mai 2018, 17:55

Pour les test d'ions, c'est juste pour que les élèves ne pensent pas qu'on "voit" les ions ou qu'il existe une machine magique qui donne le résultat.

Le calcul d'énergie électrique n'est pas là pour vérifier que EDF ne m'arnaque pas. Il est là pour comprendre ce qu'est un compteur d'énergie et ce qu'est la puissance. Perso je m'en suis servi pour savoir combien ça me coûtait de laisser tourner un serveur 24h/24h chez moi, mais je t'accorde que ça ne concerne pas tout le monde.

Trop théorique et calculatoire au collège ???
Je suis constamment bloqué par le niveau exécrable des élèves en math. Je voudrais parler des résultats parce que c'est ça qui m'intéresse en sciences physiques, je suis bloqué par le calcul.

En 3ème, j'ai voulu voir si l'Ec est divisée par 2 quand on passe de 80km/h à 90km/h (il paraît que le choc est 2 fois moins violent à 80km/h qu'à 90km/h d'après la pub http://www.securite-routiere-plus.com/p ... les-1.html https://www.challenges.fr/automobile/ac ... m-h_587274 ). Très très peu de mes élèves (j'ai 5 classes de 3ème) arrivent à calculer les 2 énergies cinétiques car :
- problème de conversion de masse, de conversion de km/h en m/s
- problème d'application d'une formule (eh oui, il y a un carré...)
- problème de calculatrice malgré les calculatrices qu'ils ont maintenant
Pour moi c'est un problème concret et c'est un problème simple que n'importe quel élève de 3ème devrait savoir résoudre. Juste pour vérifier que ce qu'on nous raconte c'est vrai ou faux.

Idem pour les temps de trajet qui sont peu différents quand on roule à 80km/h ou 90km/h. C'était compliqué avant, mais là c'est devenu impossible.

Là je vais commencer les signaux avec les 4èmes. Je comptais calculer des durées de trajet dans l'Univers ou sur Terre comme je fais depuis plus de 15 ans et c'est la première année que j'ai des élèves de 4ème qui n'ont pas vu v=d/t et la notation scientifique en math (repoussé en 3ème). Alors oui le niveau baisse et c'est dramatique.

Avant je faisais calculer le nombre de molécules dans les dilutions homéopathiques. :D C'est fini.

Il faut arrêter de faire croire aux élèves que réussir en sciences physiques sans les maths c'est possible.
Perte de la 4ème "Aide et soutien" - Perte de la 3ème d'insertion - Perte de la ZEP - Perte des groupes
physix
 
Messages: 645
Inscription: 09 Jan 2011, 11:41
Académie: Grenoble
Poste: Enseignant en Collège

PrécédenteSuivante

Retourner vers Les cours de Sciences Physiques : Enseigner quoi ? Comment ? Pourquoi ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités