Comment se préparer à l'agreg ?

Pour échanger sur les montages, les exposés, les visions d'ensemble et les points particuliers

Re: Comment se préparer à l'agreg ?

Messagede Lifshitz » 20 Juil 2019, 13:29

Bonjour,
Cette année, j’ai été lauréat de l’agrégation interne de physique chimie, ayant pris un congé j’ai eu plus de temps pour préparer le concours que les collègues qui ont assuré un temps plein. En ce qui me concerne j’ai préparé l’agrégation externe pas l’interne. J’ai hésité à m’y présenter, j’y suis finalement allé plus ou moins la fleur au fusil et ne regrette pas de m’être déplacé.
Si je devais passer uniquement l’interne l’année prochaine et si j’étais professeur en service, j’organiserais mes révisions comme cela :
Pour la partie écrite, si je devais le repasser :
Pour les vacances :
- En juillet et août, au moins 8h/jour, (8h-12h, 13h-17h) pour balayer la totalité du programme de prépa PCSI - PC/PC* ; je ferais la totalité des exercices et je synthétiserais les cours des tout-en-un Dunod. Ainsi je serais « au niveau » en septembre. Cela semble suffisant.
- Je prendrais le temps de lire les rapports de jury de manière active et je profiterais du balayage du programme de prépa ci-dessus pour commencer à écrire le plan de mes leçons. Préparer l’écrit c’est déjà préparer l’oral et réciproquement.
- Apprendre Python si je ne connais pas. (Pyzo était installé sur les machines cette année)

Pour l’entraînement jusque janvier :
- Je ferais de la chimie organique tous les jours (15/20 minutes…), mais c’est mon point faible.
- Je ferais la totalité des annales de l’agrégation interne et de nombreuses annales corrigées de concours type prépa tous les jours (1heure…).
- Je commencerais à regarder et construire mes plans pour l’oral (la leçon) (30 minutes par jour)
- Je profiterais des vacances pour lire et travailler sur les Perez et m’exercer sur des épreuves blanches (il faut travailler longtemps, efficacement)

Après janvier :
- Quelques jours après les écrits, je commencerais à préparer les oraux, sans perdre de temps en m’entraînant à présenter (devant une caméra ?).
- Pour le montage, forcément ce sera plus compliqué, il faudra soit imaginer et espérer que cela fonctionne le jour J, soit trouver un laboratoire assez équipé… Dans tous les cas, il faut y réfléchir et cela prend du temps.
Pour les formations, les seuls intérêts que je leur trouve sont la possibilité d’expérimenter et de présenter les leçons. Pour toute la partie théorique, franchement, de mon point de vue, l’intérêt est limité pour un professeur capable de se gérer. Après l’émulation peut aider… Mais ça fonctionne dans les deux sens.
Enfin, il faut se mettre à la place du jury et imaginer ce que l’on attendrait de futurs lauréats à l’agrégation. Certains membres font d’ailleurs passer aussi bien l’externe que l’interne, ont une famille (donc des enfants qui vont vous avoir comme enseignant). Ils sont là pour sélectionner des professeurs et pas des chercheurs !
Je dirais :
- Qu’il ne faut absolument jamais affirmer quelque chose dont on n’est pas certain ; qu’il vaut mieux faire preuve d’humilité (de sagesse) et dire que l’on ne sait pas. Appuyer une réponse fausse aura une conséquence catastrophique sur la note.
- Ne pas hésiter à montrer que l’on en a sous le pied, mais sans l’étaler ce n’est pas le but.
- Toujours être RIGOUREUX !
- Faire des expériences simples, efficaces, démonstratives avec les incertitudes et tout le toutim.
- Soigner la forme.
En définitive, c’est un concours difficile, éprouvant, la chance y joue une part non négligeable, mais la préparation toute(s) l’année(s) permet d’augmenter les probabilités de l’avoir. C’est une expérience enrichissante qui demande des efforts et une bonne hygiène de vie. Il faut avoir conscience que ça a un impact non négligeable sur la vie perso et la famille. C’est en somme, un travail d’équipe.
Il faut aussi tenter l’agrégation externe en même temps, l’écrit de l’externe est plus facile à avoir. Une collègue l’a passé 8 années de suite, n’a jamais été admissible à l’interne et a fini par avoir l’externe comme quoi… La voie externe est plus exigeante en terme disciplinaire et nombre d’épreuves, mais semble plus facile à décrocher. À voir…

Bon courage à vous tous !
Lifshitz
 
Messages: 6
Inscription: 19 Aoû 2016, 17:53
Académie: Académie de LILLE
Poste: Enseignant en Collège

Re: Comment se préparer à l'agreg ?

Messagede freche » 18 Sep 2019, 16:05

Je rebondis sur l'externe. Cette année, sur les 42 lauréats de l'interne, 17 étaient admissibles à l'externe. Je ne sais pas combien sont allés passer les oraux, je suis restée chez moi, mais 3 personnes ont décroché l'externe en plus de l'interne. Donc je dirai que le niveau des deux est comparable et passer l'externe qui tombe juste avant les oraux de l'interne est une bonne façon de se remuer les méninges et peut permettre d'avoir des exemples pour l'oral (les sujets sont souvent interessants). De plus, c'est 5 jours où on ne fait que de la physique et de la chimie avec les deux jours donnés pour les revisions.
En revanche, l'oral de l'externe est vraiment éprouvant.
Frédérique
http://salleseize.blogspot.com/
Ma chaine youtube, avec des vidéos pédagogiques
https://www.youtube.com/channel/UCDbcXai38hPFhsy8Y0ebtbg
freche
 
Messages: 340
Inscription: 20 Juin 2010, 09:32
Localisation: Compiègne
Académie: Amiens
Poste: Enseignant en Collège

Précédente

Retourner vers Préparation à l'agrégation interne de Physique-Chimie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité